9.5 tonnes d'emports

Le système d’armes du Rafale repose sur une architecture suffisamment ouverte pour pouvoir être adapté à la plupart des armements actuels et à venir.

L’interopérabilité du Rafale est garantie par la conformité à la norme Mil-Std-1760, qui facilite l’intégration des armements retenus par le client.

Avec une masse à vide de la classe des dix tonnes, le Rafale est équipé de 14 points d’emport (13 sur le Rafale M). Cinq d’entre eux sont conçus pour emporter des armements lourds et des réservoirs externes. La masse totale des charges externes dépasse neuf tonnes.

Grâce à sa grande capacité d’emport et à la puissance de son système d’armes, le Rafale est capable de combiner des actions d’attaque au sol et de combat aérien dans la même mission.

Il est capable d’accomplir simultanément plusieurs tâches telles que le tir de missiles air-air pendant une phase de pénétration à très basse altitude: ceci lui confère une vraie capacité “omnirole” associée à une survivabilité remarquable.

Source

Une vaste panoplie ...

Des évolutions constantes ... Du standard F1 au standard F2

Le STANDARD F1 (2000 à 2006) :

  • Canon ai-air 30 mm
  • Missile air-air MICA à guidage Electro-Magnétique
  • Missile air-air MAGIC II à courte portée Infra-Rouge
  • Fonctions radar air-air
  • Liaison avion-missile (MICA)
  • SPECTRA
  • Vol en TBA sur mer
  • Ravitaillement en vol
  • ...

Seule la Marine fut concernée par le Standard F1. Mis sous cocon en 2008, les 10 appareils livrés à ce standard seront mis à jour et renvoyés dans l'Aéronavale à partir de 2014.

Le STANDARD F2 (2006 à 2009) :

  • Missile air-air MICA à guidage Infra-Rouge
  • Missile SCALP EG
  • Armement Air Sol Modulaire (AASM)
  • Liaison de données L16 (échanges avec AWACS, porte avions et autres Rafale)
  • Fonctions radar air-sol et air-mer
  • Optronique Secteur Frontal
  • Compléments SPECTRA
  • Vol en TBA sur fichier de données mémorisé
  • ...

Le Standard F3, ou comment le Rafale devient totalement "omnirôles" ...

Le STANDARD F3 (2009 à nos jours) :

  • Missile EXOCET
  • Missile ASMP
  • Nacelle Reco-NG
  • Fonctions radar air-surface
  • Compléments SPECTRA
  • Vol en Suivi de Terrain Radar
  • Enregistreur de vol numérique
  • Rétrofit Rover et VHF-FM
  • ...

Le STANDARD F3.2 : 

  • Conduite de tir air-sol canon
  • Modes radar plus complets
  • Fonctions SPECTRA supplémentaires
  • Premières capacités de tir armements à guidage laser
  • ...
 
Le STANDARD F3.3 et 3.3' (Mai 2013) :
 
  • Améliorations Liaison 16
  • Intégration GBU-24 et mise à jour conduite de tir des armements guidés laser
  • Compatibilité AESA (plug & play)
  • ...

Le STANDARD F3.4+ (automne 2014 / courant 2015) :

  • Améliorations des conduites de tir air-air
  • Optimisation de l'interface homme-machine
  • Renforcement du mode suivi de terrain lors de transitions radar / fichier numérique
  • Système d'avertissement de position inusuelle (réticule "attitude")
  • Gestion de l'énergie de freinage détresse (alarme de dépassement)
  • Format MGRS (Standard OTAN des coordonnées géographiques) Military Grid Reference System utilisé par les unités terrestres (Forward Air Controllers)
  • Affichage possible des données de navigation sur la pages de CME
  • ...

Le STANDARD F3-O4T (dés 2012 - standard des appareils livrés) : 

  • RBE2 AESA (Active Electronically Scanned Array)
  • Détecteur de Départ de Missiles - Nouvelle Génération
  • OSF-IT (Optronique Secteur Frontal - Improved Technology)
  • Résolution des écrans cockpit augmentée
  • HUD disposant d'une meilleure transparence
  • Nouvel IFF (identification à plus longue distance)
  • ...

Ce standard intermédiaire a pour objectif de traiter les Obsolescences de la 4ème tranche de production. Le standard "F3-O4T" correspond aux appareils de la Tranche 4.

Le STANDARD F3-R (à partir de 2018 - signé le 10 janvier 2014) :

  • Nacelle de désignation laser nouvelle génération (PDL NG) : Talios
  • Intégration de la SBU-54 (AASM Laser)
  • Intégration de la GBU-16 de 450 kg
  • Mise en service du missile Meteor
  • IFF Mode 5 et transpondeur mode S
  • Amélioration GPS
  • Améliorations de la Liaison 16
  • Evolution du SPECTRA
  • Mises à jour de certaines conduites de tir air-sol
  • Nouvelles capacités du pod RECO NG
  • Mise en place de la fonction "Automatic Ground Collision Avoidance System"
  • Amélioration des fonctions contre-mesures du RBE2
  • ...

Les essais ont commencé : depuis avril 2014 sur bancs d'intégration et juillet 2014 pour les essais en vol. Le Rafale B301 est en charge des essais, de même que le C101.

La première revue d'aptitude à l'utilisation est effectuée en décembre 2014 (F3-R1 avec conduites de tir du missile Meteor, RBE2 AESA et L16 en configuration "patrouille élargie").

Seules quelques heures sont nécessaires à la "mise à jour" F3 vers F3R.

Chaque évolution s'accompagne d'un traitement continue des obsolescences de certains matériels et de l'évolution de différents systèmes (guerre électronique, navigation, liaison de données, radar, optronique, etc.). Le Rafale est donc perpétuellement mis à jour ...

Les prespectives à venir pourraient porter sur les éléments suivants :

Le standard F4 :

  • Optimisation du radar RBE2 AESA
  • Nouvelles munitions air-sol et air-air avec nouvelles configurations d'emports
  • Intégration L16 block upgrade 2
  • Tragedac (développement de la mise en réseau des rafales)
  • Incas (leurre/brouilleur electromagnetique actif largué)


Rafale "MLU" (Mid Life Update) : 2025

  • Optimisation de spectra et adjonction d'un système d'attaque électronique via des ondes envoyées par l'AESA
  • Modifications de cellule "localisés" pour améliorer la SER passive sous certains angles
  • Intégration du scaf en réseau avec le rafale (évolution de Tragedac ?)
  • Accroissement du nombre d'émetteurs/recepteurs et nouvelles antennes "multispectral, intégrées à la peau de l'avion" : la meme antenne devra assurer plusieurs fonctions alternativement ou concomitamment ; detection radar, guerre electronique.

Le "point 3" de voilure encore à l'étude ...

Le point 3 de voilure semble pouvoir accueillir un MICA ou un panier lance roquettes LR-68. A ce jour, seuls les Emirats semblent attacher de l'importance à son ouverture dans le domaine de vol du Rafale.

A noter que le point d'emport latéral avant gauche n'est, lui aussi, pas encore ouvert et pourrait accueillir un pod de navigation ou un brouilleur offensif.

Enfin, le point d'emport central avant n'est lui aussi pas encore ouvert et devait permettre l'emport de 2 Mica en tandem (inexistant sur la version Marine à cause du train avant).

Ci-dessous, l'ouverture du domaine de vol avec point n°3 de voilure (janvier 2014).

Armurier sur Rafale

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site