Evaluations antenne AESA

A la lecture du magazine Air & Cosmos n° 2353, le Rafale B-305 est présenté comme étant chargé des tests de non regression du mode suivi de terrain associé à l'antenne AESA. A l'occasion des 100 ans de la BR-11 "Cocotte", j'ai pu prendre en photo cet appareil :

 

Le B-305 est actuellement attribué au CEAM de la BA-118 de Mont de Marsan.

A noter également que cette nouvelle technologie permet au Rafale des capacités largement supérieures à celles du couple Mirage 2000-5 / RDY, à ce jour mètre étalon dans le domaine air-air :

  • Une portée presque doublée (+ 150 km)
  • 3 fois plus de cibles poursuivies
  • une fiabilité accrue
  • un balayage porté à +/- 70° de part et d'autre de l'axe de l'avion

Les perspectives sont interessantes :

  • participation envisagée d'un Rafale AESA au prochain Tiger Meet en Norvège
  • livraison au 1/7 Provence (référence dans les missions air-air) de 4 antennes de ce type avant la fin de l'année
  • des missions alliant appareils équipés PESA et AESA. L'antenne active étant privilégiée vraisemblablement "en fond de court" afin d'atteindre des configurations "mini AWACS" et de procéder au renseignement des appareils PESA qui évolueraient "radar coupé" avec transmission de données via L-16.
  • capacités air-sol similaires au RBE2 PESA (non regression)

A titre d'information, le mode suivi de terrain du RBE2 en en cours d'optimisation.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×