Rafale AESA pour le 1/7 Provence

Après plusieurs mois d'évaluations au CEAM de Mont de Marsan (dont une participation au Tiger Meet 2013), les premiers Rafale de la tranche 4 équipés AESA arrivent au 1/7 Provence.

Ci-dessous, le C-145 en finale, déjà immatriculé 113-GX :

145

Interview (Air & Cosmos) avec le Général Rode, commandant le CEAM :

Quel premier bilan tirez-vous de l’expérimentation de l’antenne active ?


Aujourd’hui, ce que je comprends grâce à mon expérience de pilote de défense aérienne et aux discussions que j’ai eues avec mes équipes de marque, c’est que ce nouveau radar va conférer au Rafale des capacités non seulement largement supérieures à ce dont il est capable aujourd’hui, mais aussi à celles du Mirage 2000-5F, qui reste encore le mètre étalon français en matière de combat air-air. Qui plus est, l’arrivée prévue du missile Meteor sur Rafale exigeait d’intégrer un tel capteur.

Comment va s’opérer le transfert de cette capacité vers les forces ?


L’expérimentation n’est pas encore terminée, et de nombreuses parties du domaine d’emploi doivent encore être validées. C’est le cas de la guerre électronique, un domaine qui va évoluer sensiblement avec l’arrivée du RBE2-AESA. L’emploi du radar au quotidien devra aussi faire l’objet de travaux poussés, afin de déterminer de nouvelles tactiques adaptées aux performances du capteur. Enfin, il faudra préparer nos techniciens à l’arrivée du nouveau système, qui doit pouvoir être facilement transféré d’un Rafale à un autre.

Les performances du RBE2 AESA : reportage.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×