Evénements

Les Rafale marines prennent la PO

C'est au tour de la Flotille 12F de prendre la Permanence Opérationnelle. Du 18 novembre au 02 décembre, le grand Ouest de la France sera "couvert" par 2 à 3 Rafale Marines basés à Lann-Bihoué.

En alerte 24h/24, 365 jours par an, la permanence opérationnelle des forces aériennes veille à la sécurité de l’espace aérien français mais aussi à la protection des populations et des territoires.

Principal acteur de la permanence opérationnelle, l’armée de l’Air est chargée de protéger le territoire face aux menaces de l’espace aérien (appelée menaces de la 3èmedimension), aux menaces terroristes ou aux trafics en tout genre.

Depuis 2006, des pilotes de la Marine nationale collaborent régulièrement avec l’armée de l’Air pour assurer cette sécurité aérienne.

 

 

Sont ainsi responsables de la sécurité du ciel :

Les contrôleurs aériens : situés dans les centres de détection et de contrôle, ils traquent le moindre mouvement des aéronefs sur leurs écrans

Les chasseurs et hélicoptères : identifient, interceptent ou assistent les quelques 10 à 15 000 aéronefs qui survolent chaque jour le territoire national.

Réactifs, les avions de chasse et hélicoptères s’adaptent à toutes les situations aériennes. Pour les neufs premiers mois de l’année 2012, 768 sorties d’avions de chasse pour la permanence opérationnelle ont été recensées dont 70 décollages sur alerte réelle.

Photo : ©PeterVanLoey-Chasse Embarquée

Arctic Thunder : Rafale en campagne de tir !

Du 24 août au 05 septembre 2014, onze avions de chasse Rafale participent à l’exercice Arctic Thunder organisé sur la base aérienne de Banak, en Norvège.

200 personnes sont engagées dans cet exercice, dont 30 personnels navigants.

«Il s’agit d’une première à plusieurs titres, explique le lieutenant-colonel François Tricot, directeur de l’exercice. C’est tout d’abord la première campagne de tir menée par l’armée de l’air française au-dessus du cercle polaire arctique. C’est aussi la première fois qu’autant d’équipages de Rafale participent à une campagne de tir air/sol commune et qu’ils s’entraînent à délivrer à l’étranger de l’armement air/sol modulable (A2SM), notamment dans sa version à guidage laser.»

 

4 Rafale pour l'exercice "Garuda 5" (suite)

Garuda

Garuda 2

Du 02 au 13 juin 2014, 4 Rafale représentaient l'Armée de l'Air à l'occasion de l'exercice Garuda V (Inde).

L'occasion de se confronter aux Su-30 MKI, Mig-27 et Mig-21 : combats entre 2 et 4 appareils en dehors des critères "OTAN" ...

4 Rafale pour l'exercice "Garuda 5" (suite)

The French Air Force Rafale aircraft that will participate in Exercise Garuda-V at Jodhpur lined up on the tarmac on Monday.

Nul doute que les spotters indiens vont profiter des jours prochains pour immortaliser le passage des Rafale à Jodhpur à l'occasion de l'exercice Garuda V.

A noter la configuration d'emport spécifique qui permettra d'ajuster facilement les charges en fonction des missions : 2 réservoirs supplémentaires de 2000 litres et un ventral de 1250 litres.

Exemple :

  • Mission "Défense Aérienne" :
    • 1 RPL 1250  + des missiles A/A simulés par le SNA
    • 5770 kg de carburant
  • Mission "frappe ou reco en profondeur" :
    • 2 RPL 2000 + 1 pod RECO-NG ou SCLAP, etc.
    • 7919 kg de carburant

Le Rafale M40 livré à Landivisiau

M40

Vu ici à Mérignac lors de ses vols d'essais en sortie d'usine,

le Rafale M40 est arrivé ces derniers jours sur la BAN de Landivisiau. Source. Photo : Vincent MASSE.

Rafale à La Réunion : les coulisses ...

Merci à Patrick MIMOUNI pour ces quelques clichés.

 

 

4 Rafale pour l'exercice "Garuda 5"

C'est le 3 juin que débutera l'exercice franco-indien "Garuda", pour sa 5 ème édition. L'exercice se déroulera sur la base de Jodhpur au Rajasthan et devrait entraîner le déplacement de 4 Rafale.

L’objectif de Garuda est d’améliorer l’interopérabilité des différents équipages dans des exercices de défense aérienne. Véritable engagement entre les 2 pays, cet exercice provoque la mise en oeuvre de nombreuses missions : ravitaillements en vol, interceptions, protections, etc.

Historique de l'exercice

  • Garuda 4 : juin 2010 (Istres- France), des Su-30 MKI avaient fait le déplacement (6 appareils).

http://www.jetwashaviationphotos.com/Pages/ExerciseGarudaIV2010.aspx 

 

Autre article sur Garuda 4 : 

http://www.dsi-presse.com/?p=1761

"... petite leçon de défense aérienne délivrée par un pilote de 2000-5 : « Pour mesurer la manœuvrabilité de l’appareil, il faut que tout le monde se voie. Pas beaucoup de conditions pour que l’on arrive au combat à vue. Le bon chasseur, n’est pas celui qui engage à armes égales… c’est un assassin, celui qui tue dans le dos, qui joue de la ruse. Le but est de passer le plus près possible du radar adverse (un radar, dont le faisceau s’apparente à un cône, plus vous êtes loin, plus vous voyez. Plus vous vous rapprochez, plus l’angle est faible. Donc le but est de passer sous le cône. À 10 nautiques, la surface balayée est moindre qu’à 40…). Le but est de jouer avec les portées des armements adverses, passer sous le cône radar et que la situation soit tellement confuse, que les liaisons de données ne permettent pas de donner l’information au pilote dans l’avion qu’un autre est en train de luis passer dessous…"

  • Garuda 3 : février 2007 (Kalaikunda - Inde). Participation de 5 Mirage 2000-5 et 3 Rafale

  • Garuda 2 : juin 2005 (Istres - France). 5 Mirage 2000B, 1 Mirage 2000C du 2/5 Ile de France + 3 Mirage 2000-5 du 1/2 Cigognes.

http://aeromil-yf.pagesperso-orange.fr/news.htm (Photo Yves Fauconnier)

  • Garuda 1 : juin 2003 (Gwalior - Inde), 4 Mirage 2000C RDI de Cambrai participent à la première édition.

Le second Rafale rentre de l’île de la Réunion samedi

Photo : L'île de la Réunion est approchée par la côte ouest. Ici, un des avions passe au niveau de la commune de Trois Bassins.Photo : Armée de l'air / Alban BattestiniVoilà un article bien élaboré sur le retour prochain du second Rafale bloqué à La Réunion depuis le mois dernier ... Quelques aspects techniques sont évoqués.

http://portail-aviation.blogspot.fr/2014/05/rafale-en-panne-la-reunion-des.html

"Il s'agit d'une fuite hydraulique au niveau d'un des deux plans canard. La panne est connue, et sans gravité. Néanmoins, comme en métropole, elle nécessite l'immobilisation de l'avion, et l'intervention de mécaniciens spécialisés ainsi que, comme nous vous en parlions, de l’acheminement de matériel spécifiques, dont le fameux générateur externe de pression hydraulique."

A noter que la pression hydraulique des circuits de commandes de vol porte sur 350 bars.

D'autres photos sur le compte FaceBook du Gascogne.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×