Opex

Opération Chammal : AASM et GBU-12 contre Daech

Le vendredi 26 décembre lors d’une patrouille de reconnaissance armée dans le centre de l’Irak, deux chasseurs français sont intervenus en soutien des forces de sécurité irakiennes prises à partie au sol par des combattants de Daech. Les deux avions de chasse ont traqué les terroristes qui tentaient de repositionner leur pick-up et les ont neutralisés par une bombe guidée laser GBU 12.

Le même jour, la France a participé à un raid aérien dans la région de Kirkouk visant à détruire un complexe logistique de l’organisation terroriste.
Après avoir décollés de nuit afin de rallier le territoire irakien et se joindre à d’autres avions de la coalition, les chasseurs français ont ciblé et détruit trois bâtiments au moyen de bombes AASM.

Source

Le dispositif est structuré autour de neuf avions Rafale, six avions Mirage 2000D, un ravitailleur C-135 FR, un avion de patrouille maritime Atlantique 2et la frégate anti-aérienne Jean Bart, intégrée dans le groupe aéronaval américain constitué autour du porte-avions USS Carl Vinson.

Opération Chammal : 3 Rafale renforcent le dispositif

Rappel de la chronologie :

- 15 septembre 2014 : deux Rafale de l’armée de l’air décollent de la base aérienne française 104 d’Al Dhafra, aux Émirats Arabes Unis, pour effectuer une mission de reconnaissance au-dessus de l’Irak.

- 18 septembre : deux Rafale effectuent un vol d'Intelligence Surveillance and Reconnaissance

- 19 septembre : premières frappes contre le groupe terroriste Daech. Début de l'opération Chammal.

- 21 et 22 septembre : mission de reconnaissance (pod Reco NG)

- 25 septembre : seconde mission d'attaque. Des GBU-12 frappent des dépôts d'armes

- 03 octobre : le conseil de défense décide d'envoyer 3 Rafale en renfort du dispositif basé à Al Dhafra

© Armée de l'Air

Dispositif "Epervier" en baisse

L'Etat-major des armées confirme le désengagement de 3 Rafale dans le cadre de son dispositif Epervier (N'Djamena et Bamako). Ces appareils ont rejoint la France peu avant Noël.

Restent sur place 3 Rafale et 3 Mirage 2000D, de même que les avions basés à Djibouti (3 Mirage 2000D et 4 Mirage 2000-5).

Rafale à N'Djamena

Sangaris : Rafale en République Centrafricaine

Les 5 et 6 décembre 2013, les aviateurs du détachement de Rafale et C135, positionné à N’Djaména, ont rapidement été mis en alerte après l’annonce par le président de la République du lancement de l’opération Sangaris.

Cette mise en alerte a notamment été répercutée vers le personnel du renseignement, qui a sélectionné cartes et données de la zone pour les mettre à disposition des pilotes, et vers les équipages des Rafale et C135 (avion ravitailleur en kérosène) qui ont pu appréhender l’environnement : cartes, terrains de déroutement, quantités de pétrole nécessaire, rayons d’action, codifications, menaces sol-air, moyens de récupération en cas d’éjection... De la même façon, les mécaniciens ont préparé les avions en configurations diverses, comme leRafale le permet : armements (bombes guidées laser) ou appareils de reconnaissance (Pod de reconnaissance nouvelle génération).

Source

Mali : opération Serval (suite)

Plus de 200 bombes ont été larguées au dessus du Mali depuis le début de l'opération SERVAL.

6000 heures de vols ont été réalisées.

6 Rafale C/B sont toujours basés à N'Djamena, associés à 3 Mirage 2000 D stationnés à Bamako.

Source

Mali : opération Serval (suite)

 

Le 12 octobre 2013, deux équipages Rafale de la force Épervier ont effectué un exercice de desserrement à Faya-Largeau à plus de 1000 km au nord de N’Djamena. C’était une première pour les Rafale qui ont relevé les Mirage F1 sur le théâtre au mois de mars dernier.

Source : http://www.defense.gouv.fr/operations/tchad/actualites/tchad-desserrement-des-rafale-a-faya-largeau

Mali : opération Serval (suite)

Point de situation sur les opérations de la force Serval depuis le 13 juin 18 h jusqu’au 20 juin 18h.
Au cours de ces 7 derniers jours, les opérations aériennes se sont poursuivies avec une centaine de sorties. Une trentaine de sorties a été consacrée à l’appui feu des opérations terrestres, environ vingt-cinq ont été dédiées aux missions de transport, et environ quarante-cinq aux missions de ravitaillement et de renseignement.

Source

Mali : opération Serval (suite)

Le 08 mai 2013, deux Rafale ainsi qu’un Hercules C-130 ont conduit un « desserrement » sur le camp « Croci » à Abéché, situé à plus de 800 kilomètres de N’Djamena. C’était une première pour les Rafale qui ont relevé les Mirage F1 sur le théâtre au mois de mars dernier.

Source Armée de l'Air

 


Mali : opération Serval (suite)

Le blog "Le mamouth" annonce le retour en France de 2 des 8 Rafale installés à N'Djamena au Tchad. Suivent également 3 des 6 Mirage 2000D basés à Bamako.

Mali : opération Serval (suite)

Source

A noter également l'excellent numéro de Raids Aviation qui consacre plusieurs articles à l'opération Serval :

Raids Aviation6Mars 2013 - RAIDS AVIATION, LES BRÈVES En France - DOSSIER OPÉRATION SERVALDans les coulisses de la première semaine72 heures au coeur de ServalLes capacités françaises à l'épreuve du terrainUne coalition hétéroclite de forces aériennes - OPEXLes derniers jours de la TF Mousquetaire 2e partie - LE POINT SURRetour à "Mudsville" 2e partie - ACTIONLa caïman, nouveau couteau suisse de la Marine - RAIDS AVIATION, LES BRÈVES Dans le monde

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×